Les Livres et le Jeu de l’Éternité

Le Chemin d’Horus

Durant l’Âge d’Or de l’ancienne Égypte, la conscience humaine était très différente de notre conscience actuelle, principalement axée sur l’activité mentale ; elle se tournait vers les mouvements intérieurs de l’âme. Ainsi, ce que nos ancêtres percevaient et “voyaient” était exprimé en images, en symboles. Les auteurs de ce livre sont convaincus qu’il faut explorer la signification profonde cachée dans les hiéroglyphes et les images égyptiennes, plutôt que d’en rester à ce qu’ils paraissent dire en surface. Plutôt qu’un panthéon de Dieux primitifs et d’étranges personnages à têtes d’animaux, ils ont perçu une multiplicité de pouvoirs de l’âme, représentant les mouvements intérieurs de la conscience, des aspects de nous-mêmes, aussi bien que des principes universels. Les symboles sont comme des miroirs reflétant notre réalité à multiples facettes.

281 pages avec illustrations. Ce livre n’est pas encore publié, mais il est tout prêt digitalement pour la publication (en Adobe InDesign). Voir www.liberating-symbols-publishing.com

Archétypes de Libération

Nous découvrons derrière les nombreux personnages et dieux égyptiens, aux étranges têtes d’animal, et aux fantastiques couronnes, des symboles exprimant les principes psychologiques qui sont en nous et autour de nous, des archétypes, des fonctions et des structures de notre propre être dans sa complexité. Medhananda : « …Prenons ces images égyptiennes pour ce qu’elles nous donnent à voir. Ce qui semble être des objets, des animaux, des dieux ou des rois, sont tous des symboles de toutes ces parties encore inconnues de nous-mêmes qu’il nous faut rencontrer, et avec qui nous devons faire connaissance sur le chemin qui nous conduit à une conscience totale…’

243 pages avec illustrations. Ce livre n’est pas encore publié, mais il est tout prêt digitalement pour la publication (en Adobe InDesign). Voir www.liberating-symbols-publishing.com

Les Pyramides et le Sphinx

De nouvelles réponses sont proposées sur la raison d’être des pyramides. Le XXe et le XIXe siècle ont vu les hommes construire des équipements complexes et onéreux dans le but de pénétrer les secrets de l’atome et de l’univers. Se pourrait-il que voilà des milliers d’années, les anciens Égyptiens aient érigé ces majestueuses structures de pierre pour tenter de percer les secrets de leur propre structure intérieure ? Nous lisons : « Pendant au moins 5 000 ans, les pyramides se sont dressées silencieusement, comme de gigantesques koans, posant l’unique question essentielle : « Qui suis-je ? Et qui êtes-vous ? Découvrez mon secret et vous découvrirez le vôtre. » Qui était le Sphinx ? Que signifie l’énigme du Sphinx ? Pourrait-il être le miroir des secrets cachés dans le subconscient humain ? Dans ce livre, nous découvrons des réponses à ces questions.

127 pages avec illustrations. Ce livre n’est pas encore publié, mais il est tout prêt digitalement pour la publication (en Adobe InDesign). Voir www.liberating-symbols-publishing.com

La Coudée Royale

Dans ce livre nous sommes invités à découvrir l’outil royal, la règle de mesure, un instrument d’une longueur de 52 centimètres, utilisé par les architectes, les ingénieurs et les maçons, pour construire les pyramides et les temples. Medhananda, au cours de son travail de recherche, a découvert que la coudée n’était pas simplement un instrument utile à la construction de monuments, mais qu’elle était aussi perçue comme un codex secret, contenant 28 symboles, correspondant à une liste de « dieux » et aux phases de la lune. Ainsi, nous découvrons 28 possibilités d’identification et de réalisation, chacune nous aidant à « mesurer » et à « exercer » nos propres pouvoirs, les pouvoirs de notre âme, et à « construire » notre être complexe à l’aide du « matériau » qu’est notre conscience.

247 pages avec illustrations. Ce livre n’est pas encore publié, mais il est tout prêt digitalement pour la publication (en Adobe InDesign). Voir www.liberating-symbols-publishing.com

Le Jeu de Senet en Ancienne Égypte

Dans ce livre Medhananda examine les trente symboles de l’ancien damier des pharaons. Medhananda a découvert que chacune de ces “Maisons” symboliques correspondent à un “champ Titel fehlt noch de force” psychologique, c’est-à-dire à un archétype intérieur. Nous sommes invités à explorer ces champs de force psychologiques, de façon à découvrir nos nombreuses façons “d’être-au-monde”, et à devenir plus conscient de nos multiples facettes. De nombreuses parties des hiéroglyphes des “Grands textes du Senet” ont été traduits (et réinterprétés) par Medhananda.

389 pages avec illustrations. Ce livre n’est pas encore publié, mais il est tout prêt digitalement pour la publication (en Adobe InDesign). Voir www.liberating-symbols-publishing.com

Autres livres de Medhananda

Avec Medhananda sur les Rives de l’Infini

est une compilation de différents documents autobiographiques, composée à partir de notes et récits de Medhananda, grâce auxquels nous recevons de précieux aperçus de sa vie, très riche dans ses deux aspects, intérieur et extérieur : son enfance et sa période estudiantine en Allemagne, son long séjour en Polynésie française, avec le récit de ses rencontres avec les chefs tribaux qui l’initièrent à leur Gnose ancienne, ses années passées en Inde du Sud sur le chemin du Yoga Intégral de Sri Aurobindo et de La Mère. Nous accédons à une compréhension de ses profondes expériences intérieures vécues au cours de sa recherche d’une véritable conscience de l’Unité, qui lui ont donné sa capacité à reconnaître les messages cachés des symboles anciens et à littéralement « voir » leurs contenus psychologiques et spirituels. Ses réflexions rayonnent de son délice et de sa joie que le lecteur peut aisément ressentir grâce à l’atmosphère tendre et chaleureuse dégagée par ce livre. Sri Aurobindo a écrit : « en dépassant le corps et le mental, je devins un avec toute chose en être et en expérience, même avec la pierre et l’arbre »… C’est ainsi que Medhananda vivait en secret.

144 pages. Ce livre n’est pas encore publié, mais il est tout prêt digitalement pour la publication (en Adobe InDesign). Voir www.liberating-symbols-publishing.com

On the Threshold of a New Consciousness with Medhananda

voir partie anglaise de ce site web.

Immortal Wisdom

voir partie anglaise de ce site web.

The Garden of Man

voir partie anglaise de ce site web.

The Way out is Up and other stories from Equals One

voir partie anglaise de ce site web.

Guardians of Oneness and other tales from Equals One

voir partie anglaise de ce site web.

Le Jeu de l’Éternité

Le Jeu de l’Éternité est un jeu ontologique, un jeu de méditation. Il contient 64 cartes carrées, chacune montrant un symbole au centre, et autour sur les quatre côtés, 4 mots, 4 aspects du symbole [voir ci-dessous]. Le jeu contient également un livret : il vous propose différentes façons de jouer et d’interroger le jeu, et une interprétation de chaque symbole pour vous aider à comprendre les réponses données.

Avant de jouer, nous étalons les cartes côté face sur une table, nous les mélangeons en les touchant (doucement) afin d’entrer en contact avec la force qu’elles représentent. Ensuite, dans un état de contemplation, nous posons une question, par exemple : «Quelle force puis-je appeler pour m’aider dans mon travail ?» Maintenant, dans un état d’esprit concentré mais ludique, nous attendons qu’une carte entre en « résonance » avec notre question, et guidés par l’intuition, nous la choisissons et la plaçons devant nous retournée, selon la forme du jeu choisie (une ou plusieurs cartes). Les symboles que nous avons tirés nous propose de ressentir, de stimuler une capacité de notre âme et d’approfondir notre connaissance de nous-même, en nous guidant vers l’intérieur où se trouvent les réponses que vous attendez. À l’aide des commentaires de Medhananda dans le livret nous essayons de percevoir la réponse, l’indice que le Jeu veut nous donner. C’est une façon ludique de faire connaissance avec les nombreux pouvoirs de l’âme et les parties subliminales de notre être. Le jeu est basé sur la reconnaissance du fait que derrière la réalité corpusculaire visible, il y a une réalité vibratoire avec des champs de force qui nous influencent et qui influencent tout. L’intention de Medhananda est de nous aider à prendre conscience de ces forces psychologiques et cosmiques, en les contemplant, en les évoquant, en les exerçant, en les explorant, à devenir plus conscient de nous-même et du monde qui nous entoure et enfin à devenir maître de notre être.

 

Medhananda écrit sur le Jeu de l’ Éternité:

dans le livret p. 9:
« Le Jeu de l’Éternité est un jeu ontologique, cosmologique, mythologique et psychologique, contenant tous les mystères et les archétypes, les pouvoirs et les forces, les royaumes et les dominations, les chakras et les avatars, les trônes et les méditations, les samadhi et les illuminations qui nous sont transmis par leurs symboles grâce auxquels nous allons pouvoir faire connaissance avec eux, les connaître, jouer avec eux avec respect et sans appréhensions superstitieuses. Peu à peu, nous sommes conduit à les reconnaître de façon définitive comme parts de nous, dans cette unité de conscience, de vie et de béatitude que nous sommes.

Venez jouer avec le Tout, la totalité du cosmos et votre totalité. Il n’est rien dans l’espace et dans l’infini dont vous ne puissiez devenir le compagnon de jeu et il n’y a rien en vous dont vous devriez avoir peur. Voici le premier jeu de l’ère spatiale : ses seules règles sont la vérité et l’infini, il n’a ni limite ni contrainte, si ce n’est les murs que nous avons construits autour de nous. Dans ce jeu, tout ce qui a été séparé, comme la connaissance et l’amour, l’être et le devenir, Dieu et l’humanité, a été réuni à nouveau pour ne faire qu’un et cela vous explique pourquoi vous ne trouverez pas de carte négative ou effrayante, car dans l’éternité, même ce qui semble, pour un moment, néfaste, est reconnu comme positif et bénéfique. »

 

dans le livret, p. 1:
« Avec un profond sentiment d’obligation et de révérence, l’auteur dédie ce jeu à ses professeurs Sri Aurobindo et La Mère […] La philosophie et la psychologie du jeu sont inspirées de leurs enseignements lumineux. Medhananda, février 1973 »

 

 

Les quatre aspects de chaque carte-symbole

Le nom en haut de chaque carte identifie le pouvoir psychologique ou cosmique symbolisé par l’image symbolique au centre. Chaque pouvoir ou entité a naturellement un terrain, une maison, une base psychologique, un siège en nous. Vous trouverez son nom au bas de la carte…

Le nom et la maison indiquent souvent des pôles opposés. Par exemple, le nom d’une carte est « Cosmos », mais le siège ou le fondement du cosmos en nous est le « Microcosme », ou le nom d’une autre carte est « Un », mais son autre pôle, sa maison, est le « Plusieurs ».

Le mot à gauche de la carte représente le conseil de la carte, l’attitude que vous devez adopter ou le chemin ou la voie de la connaissance, du travail ou de l’amour qui peut vous conduire à une nouvelle liberté. Cette voie ou ce chemin, vous pouvez l’appeler un yoga, une discipline spéciale, un « pèlerinage », que l’on suit afin de posséder la perfection ou la bénédiction ou le don ou la « réalisation » comme on dit dans le yoga, que la carte vous montre sur son côté droit.

 

Pratiquer l’intuition, un état au-delà de la conscience ordinaire

Ce que sont l’être, la conscience et la béatitude, ni la philosophie ni la science, ni la religion ni l’occultisme ne peuvent nous le dire. Aucune ratiocination, aucun « apprentissage livresque », aucun dictionnaire, aucune grammaire ne peut nous l’apprendre. Mais nous pouvons rencontrer leurs réalités dans notre vie par une expérience vivante.
Et le « jeu de l’éternité » peut nous aider.
L’éternité, l’infini, l’extase sont autant de mots dont le but n’est pas d’expliquer quoi que ce soit mais d’attirer notre attention sur une limite, une limite pour l’esprit. Nous devons accomplir un saut quantique, et le « jeu de l’éternité » nous aidera à le faire au bon moment.
La transcendance, la résonance, la présence appellent la « metanoia »[1], un état au-delà de la conscience ordinaire. Laissons le jeu nous ouvrir nos portes intérieures à cet état.

[1]Medhananda commente le mot grec « Metanoia »: meta » (au-delà) et « Nóos » ou « Nous » (l’esprit).

 

Venez jouer avec moi !

Je suis un jeu de méditation: Tu peux te retrouver en moi.

Je suis un jeu de Symboles: Tu peux trouver la plénitude de l’univers en moi
et rencontrer les forces qui dirigent les mouvements sur la scène de la vie.

Je suis un jeu Oracle: Tu peux m’interroger sur les relations
entre les humains et les forces universelles , ou à propos de ton destin.

Je suis un jeu de transformation: Ta conscience peut s’éveiller
avec les mouvements de transformation, et devenir légère et large.

Je suis un jeu de l’Eternité: Je t’emmène loin de tes relations quotidiennes
pour confronter ta conscience à l’Éternité et l’Infini, qui sont ta maison.

Je suis un Yoga du jeu, un chemin qui peut conduire ta conscience à l’unité
et à la joie du jeu de cache-cache auquel Le Divin joue avec l’univers.

Tout est jeu, viens et joue avec moi.